dimanche 8 janvier 2017

Les six piscines cachées de Passy


L'un des bassins du réservoir de Passy, au-dessus de la rue Lauriston.
Au fond, la Tour Eiffel (décembre 2016)

Un autre des bassins à l'air libre (décembre 2016)
26, rue Copernic
Métro : Victor Hugo


De la rue, les passants ne voient qu'un long et haut mur gris, frappé à l'angle des rues Copernic et Lauriston des armoiries de Paris. Une fois passé la porte, apparaît un monde inattendu : de longs souterrains, des salles voûtées, un réseau de ruelles bordées de murs en meulière d'une impressionnante épaisseur, un petit escalier en colimaçon, et en haut, trois immenses bassins remplis d'eau, comme des piscines surélevées à l'air libre. 


Dans la partie souterraine (décembre 2016)


L'escalier en colimaçon permet
d'accéder aux bassins supérieurs (décembre 2016)
Bienvenue au réservoir de Passy, un des principaux lieux de stockage d'eau non potable de Paris. Il a été construit par l'ingénieur Eugène Belgrand à partir de 1858, et mis en service en 1866. Il est alimenté par l'eau de Seine captée à l'usine d'Auteuil

Cette eau est ensuite utilisée dans l'ouest de la capitale, notamment pour nettoyer les rues. 

"En cas d'incendie, les réservoirs fournissent un volume d'eau suffisant à l'alimentation des pompes", précise Jules Brunfaut dans  son ouvrage Hygiène publique, Les Odeurs de Paris, en 1882. 



L'installation comporte six réservoirs : deux sous terre, trois à ciel ouvert, et un dernier à moitié enterré, ajouté en 1898. Au total, la capacité de stockage atteint 56.500 mètres cubes, mais les bassins ne sont actuellement utilisés qu'à moitié. 

Sous-employé, ce havre paisible de 13 000 mètres carrés en plein cœur du 16ème arrondissement n'en est pas moins très apprécié des oiseaux, des poissons qui y vivent, et des riverains.
Les trois bassins supérieurs, vus du ciel 
Le troisième bassin à l'air libre (décembre 2016)


5 commentaires:

  1. J'ai vu de l'extérieur ce réservoir en allant à la "Gestapo française" rue Lauriston.
    Bravo et merci de votre chronique si intéressante.

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Pour les journées du patrimoine, semble-t-il.

      Supprimer
  3. par les visites des eaux de Paris également! un lieu magique découvert il y a quelques années chez un habitant de l'immeuble rue copernic au 4ème étage, lieu stratégique car au ras du réservoir !

    RépondreSupprimer