mardi 18 septembre 2012

Le thermomètre de la rue de Poitou



36 rue de Poitou
Métro: Saint-Sébastien-Froissart


Rue de Poitou, ne manquez pas le thermomètre géant fixé sur la façade, avec ses degrés centigrades marqués en chiffres rouges sur fond noir. Tout en haut, l’indication "Bernel-Bourette" rappelle qu’ici se trouvait au début du vingtième siècle un fabricant d’instruments de mesure. 

Bernel-Bourette était notamment connu pour son pagoscope, un appareil assemblant deux thermomètres et destiné aux agriculteurs. Il est présenté à l’exposition internationale organisée à Paris à l’automne 1905. « En entrant par la porte des Invalides, le Pagoscope de M. Bernel-Bourette nous pose son point d’interrogation : Gèlera-t-il ?, raconte alors un visiteur. Pour le savoir, nous nous conformons aux indications données pour consulter ce curieux petit instrument, et nous apprenons avec satisfaction que la gelée ne viendra pas compromettre la santé des plantes de plein air. »

Avant même la première guerre mondiale, le 36 rue de Poitou devient un hôtel, appelé comme il se doit l’Hôtel du Thermomètre. Quant à la maison fondée par Lucien Bernel-Bourette, son siège se retrouve alors 84 boulevard Beaumarchais, l’entrée des ateliers et de la fonderie s’effectuant par le 73 rue Amelot, de l’autre côté du pâté de maisons.


Une gravure représentant le pagoscope
et ses deux thermomètres 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire